MELANY MARFELLA

Journaliste Designer

A Calais, les cartes postales traversent les frontières

Depuis le mois de novembre, un collectif de photographes amateurs, réfugiés à Calais, retrace « le voyage de leur vie » avec des cartes postales. Le collectif s’appelle Jungleye (« l’œil de la jungle » en anglais). Formé au cœur de la « jungle » de Calais par la photographe Séverine Sajous, leur travail est à la fois un exutoire et une source documentaire.
 
À l’heure où les photos numériques sont omniprésentes, qui aurait cru que les cartes postales seraient encore d’actualité ? Pour Séverine Sajous et son collectif Jungleye, c’est peut-être le meilleur moyen pour les réfugiés de « raconter le voyage de leur vie, car la carte postale a ce côté romantique qui, comme eux, traverse les frontières, et ce côté documentaire qui laisse une trace de leur histoire ».
 
-> Retrouvez l’intégralité de l’article sur le nouveau site de Fisheye Magazine ou poursuivez votre lecture vers d’autres articles.
 
Crédit photo : © Ahmad Alsamray / Jungleye

Next Post

Previous Post

1 Comment

  1. Laura 08/09/2017

    Félicitations pour ce lancement ma belle 🙂

    Laura

Laisser un commentaire

© 2019 MELANY MARFELLA

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :