MELANY MARFELLA

Journaliste Designer

Samantha Barendson remporte le premier prix René-Leynaud

Dans le cadre de la 17e édition du Printemps des poètes, le nouveau prix de poésie René-Leynaud a été remis ce mercredi à Samantha Barendson, pour son reccueil « Le citronnier », au Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation.

Elle a 38 ans et son livre « le plus important » vient d’être récompensé par le prix René-Leynaud, dont le thème était « Résistance et émergence ». Comme le poète quelques décennies plus tôt, elle vit à la Croix-Rousse et a décidé « de se battre » aux côtés des mots, car pour cette Lyonnaise, « la poésie est un combat« . C’est d’ailleurs dans une robe treillis en nuances de bleu et de gris qu’elle s’est avancée sur la scène pour recevoir son prix.

Une enquête poétique

Née en Espagne d’une mère argentine et d’un père italien, sa poésie ressemble à un tango déchiré entre amour et colère à la recherche de son père. « Tu fais chier papa« , tempête-t-elle même sur plusieurs vers.

-> Retrouvez l’intégralité de l’article dans les archives du Progrès du  ou poursuivez votre lecture vers d’autres de mes articles.

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

© 2020 MELANY MARFELLA

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :