MELANY MARFELLA

Journaliste Designer

Street art : des mammouths préhistoriques dans les Pentes

Depuis plus d’un an, le street artist amateur Lasco rend hommage aux animaux préhis­to­riques des plus célèbres grottes de France sur les murs de Lyon.

Place Colbert (photo), sur la montée Soulary, rue Louis-Théve­net, ou encore rue de Cuire. Ils n’ont pas été taillés dans la pierre, mais ont pris forme avec un pochoir et quelques coups de bombe.

Un rendu réaliste de l’art préhistorique

Les connais­sances anato­miques de l’époque sont respec­tées, les teintes des pigments utili­sés repro­duites, et les murs choi­sis abîmés pour un rendu des plus réalistes. L’objec­tif pour Lasco – qui souhaite garder son anony­mat – : « vulga­ri­ser l’art parié­tal« . Une démarche qui met en lumière le para­doxe entre une pratique parfois péna­li­sée et la conser­va­tion des œuvres préhis­to­riques qui ne sont autres, pour Lasco, que
 « l’ori­gine du graf­fiti« . Mais contrai­re­ment à ce patri­moine vieux de trois millions d’an­nées, les œuvres de Lasco, elles, n’en restent pas moins éphé­mères. Toute­fois, leur passage sur Terre aura été immor­ta­lisé sur son compte Insta­gram (@lasco_69) qui compte déjà plus de 1 600 abon­nés.

⇒ A lire sur le site de La Croix-Roussienne, l’édition micro-locale du 4e arr. de Tribune de Lyon. Découvrez aussi d’autres de mes publications.

Next Post

Previous Post

Laisser un commentaire

© 2019 MELANY MARFELLA

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :